Le monde est touché de plein fouet par la pandémie du Coronavirus.

L’Europe n’est pas épargnée et notamment la France.

Pour l’instant, les français sont confinés à leur domicile ou sur leur lieu de travail, voire les deux, ce qui est mon cas. Je continue mon activité au Cabinet afin d’assurer la défense de mes clients puisque beaucoup d’assureurs poursuivent une activité par télétravail.

Je réfléchis également aux contentieux de « l’après coronavirus » qui seront nombreux et auxquels seul un avocat pourra apporter une solution.

Quelles difficultés peuvent rencontrer nos concitoyens ?

Elles sont d’ordre différent :

1/ Une aggravation des violences conjugales

Avec le confinement, on peut redouter une aggravation des violences conjugales.

En effet, en cette période de repli forcé chez soi, un tel huis clos conduira inévitablement à un regain de tensions. Les hommes violents vont trouver dans cette cohabitation ininterrompue des prétextes pour se déchainer, faisant ainsi subir aux femmes et aux enfants un climat de pression permanent. D’ores et déjà, durant la première semaine de confinement, les violences conjugales ont augmenté de 32%…

Toujours dans ce contexte de violence familiale, les agressions sexuelles sur mineur augmenteront également en raison de la présence permanente du prédateur.

2/ Plus de victimes d’escroquerie

Cette période de confinement est également propice aux escroqueries en tout genre. Tentative de phishing, ransomware, vol de données, arnaques à l’attestation dérogatoire, pseudo agents de désinfection des logements et j’en passe…

Certains individus sans scrupules tenteront de profiter de l’angoisse et de l’anxiété de certaines personnes.

3/ Les accidents domestiques seront également nombreux

Les gens s’occupent en bricolant mais l’inexpérience, voire l’imprudence seront à l’origine d’accidents des plus bénins aux plus graves. Et même sans bricoler, la maison reste finalement un endroit dangereux. Rappelons que les « accidents de la vie courante », puisque c’est leur nom, causent la mort, chaque année en France, de près de 20.000 personnes. La pièce la plus dangereuse est la cuisine : blessure avec les instruments de cuisine, brûlures avec de l’eau bouillante… La salle de bains est également le lieu de nombreux accidents : noyade dans la baignoire, glissade dans la douche…Et dans le salon, n’oubliez pas, pour les enfants, le risque d’étouffement causé par des petits objets ou des cacahuètes.

4/ Le développement des troubles de voisinage

La promiscuité résultant du confinement entraînera des troubles de voisinage pouvant aller du plus simple désagrément jusqu’aux violences physiques.

 

Le confinement protège la population du virus mais ne la protège pas de tous les désastres.

Les actes délictueux persistent.

Les victimes seront également nombreuses.

Pour autant, les assureurs seront vraisemblablement affectés sur un plan économique, ce qui rendra encore plus difficile le débat indemnitaire si vous êtes seul face à la compagnie d’assurance que vous mettez en cause.

L’avocat spécialisé en indemnisation du préjudice saura vous défendre et mettre en place les actions nécessaires pour vous assurer la meilleure indemnisation de votre préjudice corporel mais également matériel. Pensez-y !

CategoryConseil
Write a comment:

*

Your email address will not be published.

logo-footer

RESTEZ CONNECTE: