L’été est chaud, propice aux sorties en mer.

Cet article s’adresse tout particulièrement aux pilotes de scooter des mers ou jet-ski dont la promenade en mer, seuls ou accompagnés, peut rapidement virer au cauchemar.

A l’occasion d’une sortie dominicale, j’ai eu connaissance de plusieurs faits divers de même nature aux circonstances suivantes : alors qu’ils se promenaient à bord de leur jet-ski, plusieurs pilotes ont été victimes de véritables actes de piraterie.

Le modus operandi est le suivant : deux scooters arrivent avec à leur bord pilote et passager. Les deux scooters encerclent celui que vous pilotez et l’un des passagers vous jette à l’eau pour ensuite prendre la fuite avec votre scooter.

Les malheureuses victimes se retrouvent à la mer, souvent au large, sans moyen de communiquer, en espérant de tout cœur qu’un plaisancier ou une autre bonne âme leur porte secours et assistance…

En l’occurrence, dans les cas relatés, la gendarmerie maritime a été alertée et s’est déplacée pour porter secours aux victimes. Dans l’un des cas, l’agresseur a même été arrêté et reconduit menotté au port.

Il est en effet important de souligner l’efficacité de la gendarmerie maritime qui assure une mission de sauvegarde maritime, une mission de police judiciaire sous l’autorité du Procureur de la République et une mission d’assistance aux personnes en danger.

Ces actes de délinquance ne sont cependant pas limités au jet-ski mais s’étendent à l’ensemble des embarcations se trouvant sur la mer, à l’exception peut-être des paddles.

Au-delà même de l’extrême violence de ces actes, subsiste un préjudice à la fois psychologique et physique qu’il convient de faire constater et de faire indemniser.

Il est en effet horrible de se retrouver éjecté de son embarcation, souvent au large des côtes, confronté à un risque de noyade ou d’accident.

Si vous êtes victime d’un tel acte, il faut impérativement déposer plainte auprès des autorités compétentes.

A l’occasion de votre sauvetage, il est également important de relever l’identité et les coordonnées complètes des personnes ayant assisté à l’agression ou vous ayant secouru.

Ensuite, vous devrez vous rendre chez un médecin pour faire constater votre préjudice à la fois psychologique et physique.

Les victimes de ces actes de délinquances disposent d’un recours en indemnisation auprès de la Commission d’indemnisation des victimes d’infractions pénales. Les indemnités sont réglées par le Fonds de garantie des actes de terrorisme et d’infractions.

Faire appel à un avocat spécialisé en indemnisation du préjudice corporel est indispensable.

Pour ma part, je constituerai le dossier, je saisirai la Commission d’indemnisation des victimes d’infractions pénales et je vous obtiendrai la meilleure indemnisation adaptée à vos séquelles. Je serai assistée dans cette mission par mon médecin conseil qui saura vous défendre sur un plan médical au moment de l’expertise médicale.

Je vous défendrai également devant le Tribunal si l’agresseur a été identifié et poursuivi judiciairement.

Si vous êtes victime d’un acte de piraterie, sachez que la condamnation de l’agresseur et l’indemnisation de votre préjudice vous permettront d’être reconnue en tant que victime.

N’hésitez pas à solliciter un professionnel du droit, je suis à votre disposition.

CategoryConseil
Write a comment:

*

Your email address will not be published.

logo-footer

RESTEZ CONNECTE: