victime agression transphobe

Le 31 mars 2019, une jeune femme transgenre était agressée en plein Paris. Des individus ont tenu des propos humiliants et l’on agressée physiquement.

Comment ne pas être scandalisé par cet événement d’une rare violence psychologique et physique ?
Comment ne pas être choqué face à une telle bêtise et une telle ignorance ?
Comment, en 2019, accepter une agression transphobe ?

Pour ma part, je souhaiterai une peine exemplaire.
La jeune femme, quant à elle, tout en étant fortement humiliée, appelle à la tolérance. Son attitude est admirable. Voici l’interview qu’elle a accordée au magazine Tétu :

Pour autant, la générosité de sa réaction ne doit pas la détourner de la nécessité d’obtenir une indemnisation de son préjudice psychologique et physique.
De quelle manière s’organise ce recours en indemnisation si vous êtes victime d’une agression transphobe ?

1/ Déposez plainte pour les faits subis.

Si le (ou les) agresseurs sont identifiés et poursuivis devant le Tribunal Correctionnel, vous pourrez vous constituer partie civile et faire constater au juge votre qualité de victime ainsi que votre préjudice.
Le (ou les) agresseurs seront par la suite condamnés pénalement.
Si vous avez été secouru par des personnes, pensez à relever leurs coordonnées afin de les faire témoigner. Conservez précieusement toutes les pièces médicales délivrées juste après l’agression, ce sont celles qui sont les plus probantes pour établir la réalité des blessures et par là-même, la réalité de l’agression.

2/ Déposez un recours devant la CIVIP

Indépendamment de la procédure pénale, vous disposez d’un recours devant la Commission d’indemnisation des victimes pénales, si les conditions de gravité imposées par l’article 706-3 du code de procédure pénale sont réunies. La Commission d’indemnisation des victimes d’infractions pénales est une juridiction indépendante dont l’objet est de permettre l’indemnisation de victimes d’agressions.

La Commission désigne un expert qui détermine les séquelles physiques et psychologiques dont vous êtes atteint (e). Par la suite, votre préjudice sera indemnisé par l’organisme régleur qui est le Fonds de Garantie des victimes d’actes de terrorisme et d’autres infractions. Si vous n’êtes pas d’accord sur les indemnités proposées par le Fonds de Garantie, votre indemnisation sera alors tranchée par la Commission d’indemnisation des victimes d’infractions.

Ce processus indemnitaire obéit à des délais et à des règles juridiques précises que seul un avocat spécialisé en indemnisation du préjudice corporel saura mettre en œuvre.
Il saura également vous écouter et effectuer les démarches adaptées.
Bien souvent, les victimes confrontées à de tels agissements, n’osent pas engager de poursuites, par honte ou peur de représailles.
L’avocat spécialisé en indemnisation du préjudice corporel constitue un soutien efficace pour vous aider psychologiquement et motiver votre décision d’aller plus loin dans la démarche judiciaire.
L’inacceptable ne peut en effet rester impuni.

CategoryConseil
Write a comment:

*

Your email address will not be published.

logo-footer

RESTEZ CONNECTE: