Ce qui lui est arrivé :

Madame LT a subi des attouchements sexuels alors qu’elle se rendait à son travail ; elle a été victime d’une agression commise par trois individus. Dans le cadre de son accident du travail, la CPAM lui a reconnu un taux de 5%, ce qui était insuffisant, compte tenu des séquelles psychologiques importantes. Madame LT a contesté ce taux par lettre recommandée et le dossier a été renvoyé devant le tribunal du contentieux de l’incapacité.

Ce que j’ai fait et obtenu en indemnisation du préjudice causé par cet accident du travail :

J’ai assisté Madame LT pour contester le taux d’IPP. Pour cela, j’ai fourni un dossier médical complet, aidé par le médecin traitant psychiatre de Madame LT. J’ai insisté sur les séquelles psychologiques et sur le stress post-traumatique subi par Madame LT. Nous avons obtenu gain de cause devant le tribunal du contentieux de l’incapacité : le taux d’IPP de Madame LT est passé de 5% à 20%. Par voie de conséquence, sa rente d’accident du travail a été considérablement revue à la hausse.

Accident du travail

Vous êtes victime d'un accident au travail

En savoir plus