Ce qui lui est arrivé :

Monsieur JC a chuté lors d’une balade en VTT et s’est fracturé la clavicule. Il bénéfice d’un contrat d’assurance « Accidents de la vie courante ». Sollicité, son assureur le dissuade d’engager le recours, arguant que les blessures n’entraineraient pas de séquelles suffisantes pour bénéficier d’une indemnisation.

Ce que j’ai fait et obtenu en indemnisation du préjudice causé cet accident de la vie courante :

Contre cet avis partial, j’ai immédiatement présenté un recours auprès de l’assureur de Monsieur JC. Une expertise a été mise en place au cours de laquelle Monsieur JC était assisté d’un médecin conseil.
Finalement, il a été reconnu à Monsieur JC un taux de séquelles supérieur au minimum requis par son contrat. J’ai donc présenté sa demande en indemnisation auprès de l’assureur et son préjudice a été indemnisé.

Accident de la vie

Vous êtes victime d'un accident de la vie

En savoir plus