Ce qui lui est arrivé :

Madame IP a subi une injection d’un produit pharmaceutique en comblement de rides. Madame IP a développé des œdèmes sous les yeux. Le laboratoire concerné avait envoyé une note aux utilisateurs du produit sur les effets indésirables du médicament et a suspendu de manière temporaire la vente du produit. Madame IP n’osait pas engager un recours, alors que ce médicament s’était avéré dangereux.

Ce que j’ai fait et obtenu en indemnisation du préjudice causé par ce médicament dangereux :

J’ai engagé une action en référé contre le praticien ayant réalisé l’injection et contre le laboratoire pharmaceutique. J’ai obtenu une expertise et par la suite la prise en charge du préjudice subi par le laboratoire pharmaceutique fabricant ce médicament dangereux.

Médicament dangereux

Vous êtes victime d'un médicament dangereux

En savoir plus