Indemnisation accident vélo

Continuons, si vous le voulez bien, cette « série » consacrée au sujet de l’accident de vélo. Prenons cette fois un angle différent : vous êtes victime d’un accident causé par un vélo.

Le cycliste est en effet un danger pour les piétons ou pour un autre cycliste. Le fait d’être heurté de plein fouet par un vélo engendre souvent de graves blessures. Imaginez la violence que peut causer le choc entre un piéton et un homme de 80 kg se déplaçant à vélo à 40 km/h…

Le danger est également d’ordre juridique et indemnitaire : un vélo est moins identifiable qu’un véhicule et en cas de choc contre un piéton, il n’est pas rare qu’il prenne la fuite et ne puisse être identifié. Le piéton peut se trouver alors très démuni.

Quels réflexes adopter pour éviter les déconvenues ? Comment pouvez-vous obtenir une juste indemnisation de l’accident dont vous avez été victime ?

  • Tout d’abord, en cas d’accident, qu’il s’agisse d’un cycliste heurté par un véhicule, d’un piéton renversé par un cycliste ou même d’une collision entre deux cyclistes, il convient impérativement d’appeler les services de police (même en cas de blessures légères) et de relever l’identité des témoins ayant assisté à l’accident (identité, numéro de téléphone). Si cela est possible et que vous pouvez utiliser votre téléphone portable, pensez à réaliser des photos du lieu de l’accident et photographier notamment le vélo en cause. Ces photos pourront être par la suite constatées par huissier et constituer une preuve.

Si le cycliste à l’origine de l’accident prend la fuite, vous disposez d’un recours auprès d’un organisme indemnitaire : le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires. Cet organisme est chargé d’indemniser votre préjudice des suites de l’accident.

Si en qualité de cycliste, vous êtes heurté par un véhicule qui prend la fuite ou n’est pas assuré, votre préjudice corporel sera également indemnisé par le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires.

Si le cycliste ou le véhicule est normalement assuré, alors, vous serez indemnisé par l’assureur de ces derniers.

  • D’autre part, dans de telles circonstances, ayez recours à un avocat spécialisé en indemnisation du préjudice corporel.

En effet, les régimes d’indemnisation et les règles applicables ne seront pas les mêmes selon la manière dont s’est déroulé l’accident et selon les « acteurs » de l’accident.

Il peut en effet s’agir de la loi du 5 juillet 1985 ou bien des règles de responsabilité de droit commun.

En effet, la Loi du 5 juillet 1985, dite Loi Badinter est applicable aux accidents dans lesquels est impliqué un véhicule terrestre à moteur. Il s’agit d’une loi très protectrice des intérêts indemnitaires des cyclistes et piétons lorsque ces derniers sont heurtés par une voiture ou une moto.

Quant aux règles de responsabilité de droit commun, elles reposent sur la notion de fait de l’homme ainsi que sur la notion des choses que l’on a sous sa garde lesquels provoquent un préjudice.

L’avocat spécialisé en indemnisation du préjudice corporel saura apprécier ces subtilités.

Je vous assisterai également à l’expertise amiable ou judiciaire conjointement avec le médecin recours.

Je saurai déterminer les pièces nécessaires vous permettant d’obtenir l’indemnisation de tel ou tel préjudice particulier comme par exemple l’incidence professionnelle ou le préjudice d’agrément.

Je saurai vous conseiller sur le choix à faire entre transiger votre dossier ou le judiciariser, tout cela en fonction de la position de l’assureur sur l’indemnisation de votre préjudice corporel.

En résumé, j’agirai dans vos intérêts durant toute la durée du dossier pour vous assurer le meilleur résultat.

N’hésitez pas ! Je suis à votre disposition pour ce type de contentieux.

CategoryIndemnisation
Write a comment:

*

Your email address will not be published.

logo-footer

RESTEZ CONNECTE: