banniere

Victime d'une erreur médicale

image victime

Ce qui vous est arrivé...

Vous avez été victime d'une erreur médicale :

  • Un examen médical a provoqué des lésions
  • Une intervention chirurgicale s'est mal déroulée et a entrainé un préjudice corporel
  • Une prescription médicamenteuse  a été erronée
  • Une erreur de diagnostic

Vous avez été victime d'une infection nosocomiale.

Votre dommage corporel est léger, moyen ou très grave. Vous voulez obtenir une juste indemnisation suite à cette erreur médicale.
La victime est décédée : vous êtes l'ayant droit. Vous pouvez obtenir une indemnisation au titre d’un préjudice moral et d’un préjudice économique.

Ce que je vais faire pour vous...

Concrètement, l’intervention de l’avocat dans un dossier de responsabilité médicale ou d’erreur médicale se traduit par :

  • Vous orienter vers le médecin recours qui étudiera votre dossier médical et vous défendra, conjointement avec moi.  En matière d'erreur médicale, cette étape est stratégique. Le médecin recours doit en effet apprécier l'opportunité d'un recours.
  • Sur la base des préconisations du médecin recours, choisir avec vous la voie la plus adaptée : procédure devant la Commission Régionale de Conciliation et d'Indemnisation (CRCI) ou voie juridictionnelle.
  • Défendre votre droit à indemnisation devant les autorités compétentes
  • Négocier l'évaluation de votre préjudice corporel, soit avec la compagnie d'assurance du praticien, soit avec l'Office National d'Indemnisation des Accidents Médicaux, des Affections Iatrogènes et des Infections Nosocomiales (ONIAM).
  • Si la transaction n'est pas satisfaisante, porter votre affaire devant les tribunaux civils et assurer votre défense.
  • Le cas échéant, vous  accompagner dans les démarches de dépôt de plainte auprès du Conseil de l'Ordre ou encore auprès de la justice. Ensuite, vous représenter au procès pénal du praticien en cause.
4