Si vous avez été victime d’un préjudice, quelle que soit sa gravité, vous serez confronté à une étape incontournable : l’expertise médicale.
Comment définir cette étape ?
Comment se réalise-t-elle ?
Et surtout : que puis-je vous apporter durant l’expertise médicale en ma qualité d’avocate ?

1/ Qu’est-ce-qu’une expertise médicale ?

Il s’agit de l’examen qui est organisé par le médecin expert désigné par l’assureur (dans un cadre amiable) ou par le juge (dans un cadre judiciaire) à l’occasion duquel vos séquelles sont évaluées.
En matière d’erreur médicale, la question des responsabilités est également abordée.
Cela vous permettra par la suite d’obtenir une juste indemnisation de votre préjudice. Autant dire qu’il s’agit d’une étape déterminante.

2/ Comment se réalise l’expertise médicale ?

Chers lecteurs, certains d’entre vous ont peut-être déjà été confrontés à cet examen et certains ont sans doute vécu un grand désarroi face à la froideur et au manque de compassion de l’expert.
Certains d’entre vous ont également dû affronter les autres parties présentes à l’expertise médicale (avocats, médecins) et penser : « que vais-je dire et comment vais-je m’en sortir alors que je suis seul ? »
C’est normal.

En effet, l’expert mandaté par l’assureur ou par le juge minimise souvent les séquelles. Il n’est pas là pour servir vos intérêts. D’autre part, la présence d’avocats ou de médecins conseils qui défendent votre adversaire alors que vous êtes seul est toujours impressionnante. C’est ainsi le cas en matière d’erreur médicale où les parties sont souvent nombreuses.

Combien de fois ai-je entendu : « Maître, à peine arrivé chez l’expert, j’ai eu envie de prendre mes jambes à mon cou… » ou bien encore : «  je n’ai pas pu parler, on ne m’a pas laissé placer un mot… »

Alors ! Comment alors vous sentir plus protégé et sécurisé concernant le débat médical ?

Tout simplement en vous faisant assister par un médecin recours et aussi par votre avocat.

Le médecin recours défendra votre dossier médical et vous obtiendra une meilleure évaluation de vos postes de dommage corporel.

Quant à moi, avocate, je défendrai votre dossier sur un plan médico-légal, c’est-à-dire que je veillerai à ce que tous les postes de préjudice soient retenus afin d’obtenir une juste indemnisation de votre préjudice.
En matière d’erreur médicale, je défendrai la question des responsabilités, assistée sur ce point par le médecin recours.

Je veillerai également à ce que les débats soient sereins et à ce que vous soyez respecté par les parties en présence. Je vous conseillerai en outre sur l’attitude à tenir à l’expertise. En effet, en tant que victime, l’angoisse liée à l’expertise médicale peut vous rendre agressive et cela peut vous nuire.

Après l’expertise médicale qui s’accompagne d’un gros stress, vous avez également besoin de « relâcher » la tension et de discuter avec votre avocat. C’est le moment idéal pour faire le point sur ce qui s’est dit mais également vous rassurer.

3/ Expertise médicale : quelles sont les suites ?

L’expert rend ensuite son rapport.
Sur mes conseils, deux possibilités s’offrent alors à vous :
Vous acceptez les conclusions de l’expert car elles correspondent à la réalité de votre préjudice.
Soit les conclusions ne sont pas acceptables et dans ce cas, je conteste le rapport d’expertise médicale en rédigeant des dires à expert, en demandant une contre-expertise ou un compromis d’arbitrage.
Vous devez savoir qu’une expertise médicale n’est jamais définitive et qu’elle peut toujours être contestée d’où l’intérêt de faire appel à un avocat qui aura à cœur d’obtenir une juste indemnisation de votre préjudice.

CategoryIndemnisation
Write a comment:

*

Your email address will not be published.

logo-footer

RESTEZ CONNECTE: